Line
Soyez un Constructif / méfiez-vous de la déconstruction
20 Aoû

Soyez un Constructif / méfiez-vous de la déconstruction

 

Avant de parler de construction et de déconstruction, il faut parler de ce qui a généré ce concept de déconstructivisme, dont la population moderne occidentale est profondément imprégnée sans s'en rendre compte.

Il s'agit du Gauchisme, vieux mouvement qui date de 2 siècles, et dont nous sommes actuellement à un de ses pics en 2020.

 

Tout d'abord sachez que nous vivons dans une société Gauchiste, que vous le sachiez ou non, le vouliez ou non.

(( Nous sommes tous touchés peu ou prou par le Gauchisme, écoutez Michel Onfray pour comprendre ))

 gauchisme

 

Un grand et vaste détour nécessaire aux confins de l'Idéologie de notre époque

 

Le Gauchisme est lui-même la manifestation visible d'un état psychologique, biologique, invisible, intérieur, qui se prolonge dans la pensée et donc la politique. C'est, en reprenant les figures de Nietzsche, absolument d'actualité, éternellement d'actualité, qu'on peut identifier le mal terrible qui se cache derrière tant de bonnes intentions à première vue.

 

C'est l'humanité faible, la basse humanité qui veut tuer la haute humanité

 

Faiblesse doit être compris comme faiblesse des instincts biologiques et psychiques - c'est l'humanité du ressentiment, l'humanité qui nie la vie et toutes les manifestations de la vie, elle devient donc nihiliste, elle ne supporte pas la vie, avec ses aspects terribles, redoutables, sans pitié, et préfère donc la mort, la non-vie.

 

Mais étant justement trop faibles pour s'éliminer eux-mêmes, reconnaître qu'ils doivent sortir du jeu de la vie, de se laisser faire, d'accepter leur sort de basse humanité, et laisser les forts innocents d'être forts continuer de vivre et de célébrer la vie dans sa polarité positive comme négative, Apolinienne comme Dyonisiaque (pour les connaisseurs), ils se mettent à se liguer entre faibles contre les forts : c'est à dire ceux dont l'état de leurs instincts sont forts, ascendants, sans pitié (cela ne veut pas dire méchant, car ce sont les faibles les plus méchants, leur jalousie, leur haine, leur rage contre ce qui s'élève fait d'eux les plus tenaces cruels), créateurs, bâtisseurs, malgré les lois terribles du monde. Ils ne supportent pas tout ce qui reflette la vitalité, la force, la beauté des fauves, la puissance, l'élévation, l'ordre (qui est une crystalisation d'une puissance), le raffinement, ce qui dure.

 

Le Gauchisme a toujours existé dans l'ombre de la vie humaine, il change juste de forme

 

En cela le Christianisme des apôtres juifs face aux Romains, autour de Jésus (Jésus qui a été dévoyé, trahit, nous ne savons pas réellement ce qu'il a apporté, mais son oeuvre a été pervertie, tombée dans l'oubli sauf pour quelques intitiés), le Christianisme donc est lui-même le Gauchisme de l'époque : la haine des "derniers" contre les "premiers".

 

Et même lorsqu'une idéologie de faibles devient forte au fil des siècles, et parce qu'infiltrée par les forces vitales de puissance, il se crée alors une sous-secte "gauchiste" de cette grande entité. Par exemple le mouvement rebelle Cathare contre l'Eglise Catholique devenue puissante. Les Cathares étant des chrétiens extrémistes qui faisaient l'apologie de la mort et du renoncement à la vie. Nous voyons aujourd'hui dans le Gauchisme moderne la même pulsion de mort au travers la promotion de l'avortement, la contraception, la négation de l'identité ethnique (donc biologique)... Et "bizarrement", le Gauchisme moderne a toujours fait une bonne publicité des Cathares, comme de pauvres victimes du Catholicisme Romain qui avaient la vraie version du Christianisme. Mon Dieu ! intéressez-vous aux pratiques des Cathares, vous regretterez la religion classique !

 

Bien qu'un certain Gauchisme  a su apporter un certain vent de liberté, il a comme toute chose apporté sa polarité inverse, l'intolérance des autres sons de cloches, le moralisme, les incohérences, des monstres nés de "bonnes intentions", l'anti-pensée au profit de la condamnation morale, le chaos culturel et identitaire maquillé par un multiculturalisme relativiste. Toutes les pulsions de destruction, de mort, d'abaissement, de chaos, d'avilissement, sont présentées aux populations comme "positives", "ouvertes", "tolérantes"... Que de monstres au masque gentil !!!! Que de chevaux de Troie, ou plutôt de Bisounours de Troie.

 

Le Gauchisme est, pour faire très très simple, une idéologie du ressentiment contre les lois de la nature, et comme la Tradition est un système artificiel mais qui a su incorporer les lois de la nature tout en contenant les excès sauvages. A contrario, le Gauchisme est la haine des lois de la nature, de la biologie, de la hiérarchie naturelle. L'égalitarisme n'est qu'un le masque de cette haine, et à vrai dire aussi une arme contre les lois de la nature.

Je suis plutôt de gauche dans la mesure où je souhaite une société qui ne soit pas verrouillée de partout par des ayants-droits sans mérite, je n'ai rien contre les ayants-droits méritant comme Donald Trump qui a profité de sa caste sociale mais a fait fructifier son capital comme un génie du commerce, et où chacun puisse pouvoir entrer en compétition selon ses capacités. Oui, pour moi la libre entreprise est de gauche, car elle permet justement de partager le Capital, par l'entrepreunariat, et non pas par la haine des patrons, et dans le même temps légiférer et réglementer, pour que les salariés bénéficient à 70% des fruits d'une entreprise même privée. 30% pour les patrons et actionnaires est largement suffisant, sauf pour les toutes petites entreprises de moins de 3 salariés où il faudrait réfléchir à la répartition.

 

Le petit entrepreneur qui peut réussir et travailler à son compte sans être laminé de taxes pour qu'il retourne à l'esclavage salarié, et des travailleurs qui vivent très bien de leur travail et peuvent plus tard à leur tour se mettre en indépendant, le tout gouverné moralement par un système traditionnel. Certains diront que si c'était ainsi alors il n'y aurait plus de stabilité des équipes dans les entreprises car les employés auraient trop de pouvoir et d'aisance, ainsi que de liberé.

 

Alors pourquoi ne pas le dire clairement ? C'est donc bien pour maintenir l'état d'esclavage que les salaires restent bas par rapport à la production, et que l'entreprenariat est découragé. Un esclavage est au bénéfice de quelqu'un ou quelque chose. Une caste au pouvoir, cachée derrière une démocratie fantoche.

 

Et c'est cette caste qui fait, finance, promeut, enjoint, oblige de passer au Gauchisme intégral dans la société, le gauchisme c'est la gauche qui ne parle pas d'économie, de vie réelle, de soutien aux travailleurs, mais ne choisit que de défendre des "minorités" ethniques, sexuelles, voire animalière, écologique, mais évite soigneusement de parler des minorités économiques, des travailleurs. Pour éviter la réalité de l'esclavage qui bénéficie au système, tout en se faisant passer pour "de gauche" avec ce gauchisme des "minorités" et des taxes "écologiques" sans évidemment s'attaquer aux puissants de l'industrie.

Réda

A la base je voulais être un dictateur de l'enchantement du monde, après avoir combattu et vaincu les faiseurs de ténèbres derrière leur masque de "bonté".

Puis, comme elle le fait à tous, la vie m'a rendu plus humble, et j'ai alors décidé d'être le PDG de Jakadibio, pour me consoler !

Rate this item
(0 votes)

Abonnez-vous aux news JakadiBio !

Line

Rechercher

Line
To Top